Chiropraxie pour Sportifs

Sportifs : Le sport, c’est bon pour la santé » :
combien d’entre nous ont entendu cette phrase depuis leur plus tendre enfance ?

Nous mobilisons nos articulations, nous utilisons nos muscles et nous évitons ainsi à notre corps de s’ankyloser. Il convient cependant de savoir pratiquer son sport en prenant toutes les précautions nécessaires afin d’éviter qu’il ne se transforme en une contrainte trop forte.

L’échauffement fait partie intégrante de la pratique d’un sport ainsi que la récupération, les étirements. Leur négligence peut à la longue avoir de graves conséquences.

Il faut aussi savoir que la répétition des efforts et de certains gestes, les compensations d’anciennes blessures ou les surfaces inadaptées peuvent provoquer des douleurs ou des traumatismes qui affecteront les performances du sportif.
Evidemment, chacun pratique son sport à son rythme et son niveau, et les besoins d’un amateur ne seront pas les mêmes que ceux d’un professionnel : chacun est affecté dans son rendement physique s’il n’est pas en pleine possession de ses moyens.

La chiropraxie est particulièrement performante dans le traitement d’entorses aiguës ou récalcitrantes, des douleurs du genou. Un entretien régulier maintient la mobilité articulaire et empêche le développement trop précoce d’arthrose et de tendinites.

Arthrose

C’est un phénomène inéluctable comme l’apparition des rides sur un visage.
L’arthrose est une dégénérescence du cartilage des articulations sans infection ni inflammation particulière. Cette dégénérescence conduit à une destruction plus ou moins rapide du cartilage qui enrobe l’extrémité des os. C’est la maladie articulaire la plus fréquente. Les premiers symptômes apparaissent généralement à partir de 40-50 ans, mais la maladie commence souvent bien plus tôt dans la vie.
L’arthrose n’est pas souvent douloureuse (d’ailleurs un patient peut présenter des signes sur une radio avant même qu’il ne se plaigne de douleurs). C’est la raideur qu’elle entraîne qui finit par l’être.
Pour lutter contre l’apparition d’arthrose, il est conseillé de stimuler l’articulation par le mouvement. Ainsi, la sécrétion du liquide synovial (c’est l’huile de l’articulation) se fait mieux et, grâce à sa viscosité, il lubrifie et nourrit le cartilage.
Stimuler l’articulation, oui mais comment ?
L
Lorsque votre articulation, prenons l’exemple de la hanche, a été correctement ajustée par le chiropracteur, et que le bassin est rééquilibré, alors vous pouvez pratiquer sans danger du vélo (d’appartement si la ville vous fait peur) ou de l’aquagym.
C’est possible de retarder ainsi, de quelques années, la pose d’une prothèse totale de hanche.
Arthrose

Ci-dessus, 3 phases de dégradation arthrosique au niveau cervical, thoracique et lombaire.

Tendinites

TendiniteElles arrivent du jour au lendemain, sans crier gare. On pense dans un premier temps qu’avec un peu de repos elles disparaîtront en quelques jours. Des semaines après, les tendinites sont toujours là, insidieuses et elles commencent à devenir invalidantes.
On appelle tendon la partie fibreuse du muscle qui s’accroche à l’os. Après un mouvement répétitif, parfois dans une mauvaise position, le tendon peut frotter anormalement et l’inflammation apparaît.
Les mécanismes de compensation sont très souvent en cause dans les tendinites. Le praticien examinera avec soin les articulations à proximité. Souvent, faute de soigner les cervicales, on va laisser une tendinite de l’épaule s’installer ou récidiver. C’est à votre thérapeute d’identifier ces déséquilibres et de comprendre quelles sont les raisons qui ont amené ce tendon à fonctionner plus qu’un autre, et surtout dans une position non adéquate.
Après l’ajustement chiropratique, il vous sera conseillé de continuer à utiliser votre épaule dans les amplitudes maximales, dans la limite de la douleur. Quelques exercices pourront vous être proposés.